AFP-ACP

Questionner, requestionner la pratique de la supervision - Dimanche 10 et lundi 11 décembre
Séminaire organisé par l'AFP-ACP


Ces deux jours de séminaires s'inscrivent dans un cycle que nous souhaitons régulier, lors desquels il est proposé un espace à des thérapeutes ayant plusieurs années de pratique de la psychothérapie, suivant ou ne suivant pas encore des thérapeutes en supervision,pour nourrir, affiner ou rafraichir ensemble notre réflexion sur la pratique de la supervision et la place du superviseur.

Pour ce séminaire et pour les suivants, il sera fait appel à un intervenant ACP, lors de la première journée et à un intervenant d'une autre approche lors de la deuxième.

Pour ce premier séminaire, nous sommes heureux d'accueillir Sandra PEDEVILLA lors de la première journée et Alain DELOURME lors de la deuxième.

* Maison de l'AGRO - 5 Quai Voltaire 75007 Paris - Métro Palais Royal
Horaires de 9h30 (accueil) à 18h


NOS INVITÉS

Sandra PEDEVILLA :
Sandra Pedevilla, longtemps psychothérapeute ACP se consacre maintenant à la passation à travers la supervision et la formation :

"Lors du souffle libertaire des années soixante en Angleterre, j'avais choisi la toute nouvelle faculté de Sussex, où remettre en cause les présupposés derrière les questions, était tout aussi important que d'y répondre. Pendant mes études de sociologie, je suis restée sur ma soif : qu'est-ce qui permet, chez un petit pourcentage des personnes, d'échapper aux probabilités statistiques enfermantes ? Me penchant sur les normes de l'institution, j'ai cherché à comprendre les moteurs du changement.

J'ai trouvé des premières réponses à mes questions lors de ma formation à l'ACP avec Brian Thorne, Dave Mearns et Elke Lambers. Puis je me suis formée à la supervision avec Elke, pour qui la supervision est la recherche de la congruence. En 1995 j'ai introduit la première formation à la supervision ACP en France.

Je constate encore et toujours que le vrai changement, celui qui dure, celui qui permet la transformation et l'intégration, ne peut pas être imposé de l'extérieur, et ce, qu'il s'agisse de celui d'un.e. adulte ou d'un.e enfant, d'un.e supervisé.e ou d'un.e superviseur.e.
Questionner le sens de la supervision, ses buts, sa pratique est pour moi questionner toujours plus le sens, les buts et la pratique au cœur de l'ACP. J'aurais plaisir à "taquiner" ces questions et d'autres avec vous, si vous voulez."

Alain DELOURME :
Alain Delourme est Docteur en psychologie, psychothérapeute intégratif, formateur et superviseur de praticiens d'obédiences différentes, responsable avec Edmond Marc du collectif "La supervision en psychanalyse et en psychothérapie".

"La journée sera un mixte d'interventions didactiques, de discussions et de practicum afin de rendre les idées plus concrètes et les pratiques plus vivantes.

Ma position est que toutes les méthodes sont intéressantes et toutes sont insuffisantes. Nous chercherons donc plutôt du côté de la complicité, du jeu et surtout de l'instauration d'une alliance relationnelle, la plus à même, que ce soit en thérapie ou en supervision, d'assurer un minimum d'influence positive sur la personne accompagnée."


Inscription pour le séminaire : Questionner, requestionner la pratique de la supervision - Dimanche 10 et lundi 11 décembre

La participation aux frais pour ce séminaire est de 160 € par personne.

Attention, le nombre des places est limité. A ce jour le nombre de places restantes est de 11/20

      -   Obtenir un reçu -


AFP-ACP : 17 rue Dupin 75006 PARIS,

pour retourner à la page d'accueil
Dernière mise à jour le 07/10/2017